A l’heure où de nombreux pays affrontent la troisième vague du covid-19, il y a comme une impression de déjà-vu : le confinement marque son retour. Tandis que les portes des maisons se referment, les mêmes mains invisibles qu’aux précédents confinements, demeurent en première ligne. Elles nous soignent, nous nourrissent, prennent soin de notre bien-être. 

C’est dans le silence teinté d’un profond respect que nous avons écouté les cœurs de mères venus s’épancher au creux de nos oreilles:

« Je dois penser à tout ! Les soins des enfants, l’école à la maison, les activités, le ménage, les courses, les repas… »

« Ma vie est une interminable to-do list dont semble dépendre la survie de ma famille. »

 

 

La pandémie a permis de révéler que les soins et travaux domestiques non rémunérés  accomplis par les femmes sont indispensables au fonctionnement de la société.  

Ces confidences trouvent une résonnance dans les récentes statistiques : les femmes consacrent 3 fois plus d’heures que les hommes aux soins et tâches domestiques non rémunérés. Les soins et travaux domestiques non rémunérés  accomplis par les femmes sont indispensables au fonctionnement de la société. Ils ont une valeur économique immense et doivent être soutenus par des politiques adaptées. Leur contribution s’élève à 2,35% du PIB mondial.*  

La pandémie a favorisé la mise en lumière du fonctionnement quotidien des familles, des communautés et de l’économie formelle, comme étant tributaire de ce travail invisible. Celui des femmes, celui des mères. Au sortir de cette crise, leur rôle sera également essentiel dans la construction de sociétés résilientes, justes et plus inclusives.

La nouvelle saison des mamans du monde est un hommage aux super mamans. Elles y racontent leurs histoires en toute liberté, assument d’être vulnérables et révèlent la force portée par l’Amour de leurs enfants. 

Voici nos cinq bonnes raisons de les célébrer à travers cette nouvelle saison des Mamans du monde :

1- La valorisation : en donnant la parole à ces femmes menant tout de front, nous espérons apporter notre contribution pour pallier leur invisibilité. 

2- La reconnaissance : Ces femmes ont besoin d’entendre qu’elles font un travail extraordinaire pour la construction de notre futur collectif. Leurs actes du quotidien pour leurs familles et/ou communautés contribuent à transformer les sociétés toute entière. 

3- L’inspiration : A travers ces histoires, permettre à d’autres femmes de trouver des modèles auxquelles elles pourront se référer.

4- La solidarité : Chacune en livrant les clés qui lui ont permis de s’épanouir est comme un guide pour une autre. Les expériences des unes deviennent l’éclairage pour des autres.

5- L’histoire : Documenter des histoires de vies authentiques pour permettre aux générations futures de comprendre les changements dont elles bénéficient à leur tour.

Les super mamans sont les voûtes de nouveaux sentiers, de nouvelles réflexions. Ce sont elles nos guides. Suivons-les!

 

 

* Note de synthèse : L’impact de la COVID-19 sur les femmes 9 AVRIL 2020, Nations Unies 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*