L’heure du déconfinement a sonné. Si les portes des maisons s’ouvrent peu à peu, elles gardent cependant dans le secret des foyers, les fruits de cette période qui restera très profondément gravée en chacun.e de nous. Les enfants, plus vulnérables, ont vu leur quotidien complètement bouleversé du jour au lendemain.  Face à l’incertitude de ces jours d’après, il est une réalité certaine que cette situation nous aura offerte : l’opportunité de constituer un bagage de ressources mentales que les enfants garderont toute leur vie. Ce bagage c’est la résilience.

 La résilience, qu’est ce que c’est ?

Elle est généralement définie comme la capacité d’affronter les défis de la vie et de trouver les moyens pour en sortir plus grand et plus fort. Rendre son enfant résilient c’est lui apprendre à trouver son bonheur, quelles que soient les circonstances.

Nos enfants se construisent en nous regardant, puis en nous imitant. Ainsi, le premier pilier sur lequel repose leur résilience, c’est nous. Dans cet article, nous vous avons donné des clés pour renforcer votre force mentale. Celle-ci vous offre le cadre pour construire vos dispositions afin d’accompagner au mieux votre enfant.

 7 clés pour bâtir la résilience de votre enfant 

1-Aimez vos enfants ! Montrez-leur votre amour par des gestes simples, au quotidien :

Offrez vous des moments de tendresse : des câlins, des bisous, des sourires. Sans compter

Jouez avec eux, cela renforcent vos liens

Recevez leurs émotions et apportez-leur du réconfort

2- Soyez des modèles de résilience pour eux ! Montrez-leur comment faire. En vous voyant réagir avec calme et tempérance, ils en feront de même.

Lorsque vous faites preuve de souplesse face aux imprévus, vous leur montrez qu’il ne sert à rien de dramatiser. Nous sommes confinés à la maison ? Trouvez ensemble des aspects positifs A chaque famille, son petit plaisir du confinement.

3- Demandez de l’aide aux autres c’est également se montrer fort ! pour aider les familles à traverser cette période difficile, de belles initiatives ont émergé depuis le début du confinement. Lorsque la situation devient trop pénible à gérer, faites vous aider, selon votre situation. Chercher des solutions auprès d’autres familles, les organismes d’aides aux familles ou tout simplement en appelant un.e ami.e par exemple. La solidarité est une valeur qui a permis de maintenir un lien invisible entre tout.e.s malgré la distance, l’isolement. Montrer à son enfant que faire preuve d’humilité en cherchant de l’aide auprès des autres, nous rend plus fort.

Il est tout aussi important de leur permettre de trouver les ressources en eux. Pour cela, nous vous proposons les suggestions suivantes :

4- Apprendre à son enfant comment contrôler ses émotions :

Cet apprentissage passe par des interactions quotidiennes avec un (ou plusieurs) adultes bienveillants.

  • Veillez dans un premier temps à sa forme physique : le respect de son rythme de sommeil et une alimentation saine, le rendront plus réceptif et favoriseront sa concentration.
  • Aidez- le à puiser dans ses souvenirs des moments où il a éprouvé de la joie (moment passé avec son animal préféré, son activité favorite, un voyage…)
  • Développez sa patience en créant des rendez-vous (en programmant par exemple une activité qu’il attendra avec beaucoup d’excitation)
  • Apprenez-le à respirer efficacement pour se libérer de ses tensions

5- Développez sa capacité de raisonnement :

  • Manifestez un intérêt réel pour ce qu’il veut vous partager
  • Emmenez-le à expliquer clairement ses pensées
  • Jouez à des jeux qui favorisent la réflexion
  • Emmenez-le à voir une autre façon d’aborder un problème

6-Accompagnez-le dans la construction de sa confiance en lui :

  • Aidez-le à s’affirmer
  • Encouragez-le à persévérer dans un effort
  • Rappelez-lui ses réussites passées, les caps qu’il a réussi à franchir
  • Sollicitez sa contribution pour les tâches à la maison afin qu’il sente son implication dans le bon fonctionnement du foyer.
  • Impliquez-le dans une activité solidaire : écrire une lettre aux personnes isolées, faire un dessin pour les enfants dans un hôpital par exemple.

7-Exercer son regard à voir le verre à moitié plein

  • Chaque soir, se rappeler des moments de la journée qui ont apporté de la joie
  • Eprouvez de la gratitude pour ces moments
  • Appréciez la beauté dans la nature : être attentif au chant d’un oiseau qui nous parvient même dans nos maisons, observez par la fenêtre un arbre qui fleurit, s’émerveiller des couleurs de la nature…

Nous espérons que ces pistes seront un éclairage pour vous encourager à continuer de faire ce que vous faites déjà naturellement avec vos enfants ! Ces petites graines que nous semons aujourd’hui, feront du monde dans lequel ils grandiront, un endroit plus juste, plus beau. Ce, quoiqu’il arrive !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*