Etre maman c’est du sport de haut niveau ! Une discipline dont les résultats, souvent invisibles au quotidien, se révèlent davantage dans la durée. On élève son enfant non pas seulement pour soi, mais pour que ses talents soient utiles à toute la société. Ainsi, dans l’intimité des familles, sont plantées les graines de notre futur à tou.t.e.s.

Cette noble mission ne se fait pas sans ombrage, tant la vie peut être imprévisible : maladie, guerre, handicap, accident… Toutefois, cela ne doit pas altérer la détermination des parents qui veulent permettre à leur enfant d’apporter sa contribution dans la construction de notre planète. Chacun.e, quelle que soit sa condition ou son état, doit être en mesure d’offrir sa part.

Nous vivons actuellement un moment historique : aux quatre coins du monde, les populations sont invitées à se confiner pour limiter la propagation du covid-19 dont le nombre impressionnant de victimes s’écument au fil des jours.

A l’intérieur des maisons, les parents sont donc amenés à multiplier les rôles sans aide extérieure. Ils doivent assumer entièrement l’éducation et l’instruction de leurs enfants.

Comment arrive-t-on à rester positif quand autour de soi c’est le chaos ? Comment espérer un meilleur avenir quand celui-ci paraît si incertain ? Pourtant, nous pensons que les réponses se trouvent dans nos maisons. Observons nos enfants. Ils sont cet avenir. C’est pour eux que nous devons tenir. Toutefois, cette appréhension de la vie nécessite un peu d’entrainement, car c’est un nouvel exercice pour beaucoup d’entre nous.

Pour ce faire, nous nous sommes tournés vers une championne du monde, afin de comprendre comment sa pratique sportive de haut niveau lui a permis de se forger un mental fort, résistant à toute épreuve.

Muriel Hurtis nous emporte dans un échange puissant et inspirant, dès les premières secondes de notre conversation téléphonique. Nous vous en avons restitué l’essentiel.

Muriel Hurtis : Maman du monde et championne

Maman de deux enfants, le premier âgé de 15 ans et le second de 2 ans, Muriel Hurtis est championne du monde de relais 4X100mètre en 2003, médaillée de bronze aux JO de 2004 sur 4X100m, championne du monde en salle 2007 sur 200M, triple championne d’Europe en salle sur 200m, recordwoman de France du 4X100m, et 200m en salle.

 

A l’issue d’une carrière qui a duré près de 17 ans, elle met à présent son expérience et ses talents au service de ses engagements.

 « J’ai été conditionnée durant toute ma carrière à prendre du recul sur les évènements »

Telle est sa réponse lorsque nous lui avons demandé comment se passe le confinement chez elle. Le ton est donné sur le reste de notre échange ! Pas de place pour les plaintes. De nature positive, elle nous confie tout de même que cette prédisposition naturelle a été soutenue par un entrainement mental pendant la durée de sa carrière sportive. Avec ses enfants, elle fait également appel aux ressources acquises, notamment, dans la gestion de ses émotions.  Toutefois, le reconnaît-elle, avec les enfants c’est beaucoup plus difficile de maitriser ses émotions ! « Quand je sens que j’arrive à bout, je me canalise, je prends du recul. Je leur mets souvent de la musique apaisante pour faire baisser la pression et ramener le calme ».

Dans la situation actuelle, la championne olympique, comme tout autre maman, est amenée elle aussi à mettre en place une nouvelle organisation pour sa famille. « J’accorde un peu de temps à tout le monde. Je commence mes journées par mon tout-petit avec de l’éveil corporel ». Sans grand étonnement, l’exercice physique occupe une grande place dans la vie de famille : « je les fais beaucoup bouger, on peut faire du sport avec pas grand chose ! » L’exercice physique étant le reflet d’une hygiène de vie saine, cuisiner est également un moment précieux, au cours duquel la maman partage des moments de qualité avec ses enfants.

« Je me fixe toujours des objectifs »

Dans ce nouveau quotidien en confinement, partagée entre deux enfants dont l’écart d’âge nécessite une attention particulière pour chacun, on pourrait légitimement se demander à quel moment trouve-t-elle le temps de prendre soin d’elle. « Je me retire mais je reste active. Je me fixe toujours des objectifs donc j’ai régulièrement des choses à faire ». On devine aisément le sourire dans sa voix, lorsque ces mots sont prononcés.

Le secret de Muriel Hurtis c’est sa force mentale. Une préparation qu’elle a pratiquée tout au long de sa carrière et qui lui a permis de réguler ses qualités mentales aux exigences des compétitions de haut niveau.

Revivons l’un des moments forts de sa carrière en image pour en saisir la portée :

Impulsé.e.s par notre conversation inspirante, nous avons voulu en savoir plus. En partageant avec vous le fruit de nos recherches, nous espérons vous donner les moyens de développer à votre tour, votre force mentale pour relever vos objectifs !

 Comment développer sa force mentale?

Muriel Hurtis nous l’a confié, la force mentale se forge, elle se travaille. Grâce à cette préparation, elle a appris à gérer son stress et à maitriser ses émotions. Qualités hautement utiles dans la situation que nous traversons actuellement. Autant le sportif de haut niveau fait de la préparation mentale pour faire face aux exigences d’une compétition, autant nous pouvons y avoir recours pour relever les défis de ce nouveau quotidien en confinement. Il existe autant de préparations mentales que de champion.ne.s. A chacun.e, de trouver la méthode qui lui convient.

  • La respiration 

Elle permet de se relaxer par sa capacité d’agir sur nos émotions. Il n’est par conséquent pas possible de respirer calment tout en étant énervé, angoissé ou effrayé.

Il existe plusieurs exercices de respiration. Nous vous proposons celui-ci qui va vous aider à faire le plein d’énergie. Utile pour mobiliser ses forces et sa volonté.

Pratique :

Etape 1 : Se concentrer sur la phase d’inspiration en inspirant énergétiquement et profondément par le nez.

Etape 2 : Bloquer brièvement la respiration et laisser ressortir l’air tout seul par la bouche

Etape 3 : A chaque nouvelle inspiration, on se sent plus réveillé.

Répéter 3 à 5 fois.

  • Visualisez votre objectif

Cet exercice vous permet de créer un esprit gagnant ! En ce moment, nous partageons le même objectif : éradiquer le virus. Nous sommes donc tous acteurs, même en restant chez nous, nous luttons contre le corona virus. Et nous allons gagner !

Pratique : il se décline en 3 étapes de 10 à 15 minutes

Etape 1 : Installez-vous confortablement, fermez les yeux, respirez calmement et régulièrement

Etape 2 : Rappelez vous régulièrement votre dernière réussite. Revivez ces moments dans les moindres détails. Revivez pleinement ce moment en faisant appel à tous vos sens

Etape 3 : Respirez calmement et régulièrement. Répétez dans votre tête à chaque expiration : «Je suis une gagnante!»

  • Le monologue intérieur : le frein aux mauvaises pensées

Cet exercice consister à diriger ses pensées vers le positif. Il permet de faire blocage aux pensées parasites.

Pratique : Dès qu’une pensée de peur, d’angoisse afflue, dites STOP à voix haute ou à voix basse. Faites-le systématiquement pour éradiquer définitivement ce schéma de pensées et n’accueillir que les pensées qui vous conduiront à votre objectif. Remplace- les par des représentations positives et rationnelles.

Nous espérons que ces exercices vous permettront de constituer des « armes mentales » pour être inébranlables dans ce contexte difficile. Notez bien que la discipline reste votre meilleure alliée !

Ainsi, blindées face au stress, à l’anxiété, à la peur ou autres émotions négatives, vous pourrez sereinement accompagner vos enfants, afin que demain leur appartiennent pleinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*