Le mois de Septembre est désormais derrière nous, emportant avec lui la frénésie propre à tout nouveau départ : la rentrée ! Cela fait un mois que nos graines d’explorateurs ont troqué leurs équipements d’aventuriers pour leurs cartables. Pourtant ce n’est pas parce que les vacances sont terminées qu’elles doivent être oubliées ! Les souvenirs de notre enfance sont d’autant plus précis que ceux-ci sont associés à des moments de bonheur. La mémoire a cette faculté de capturer avec précisions les moments liés à une émotion forte. Et si nous donnions un coup de pouce à celle de nos enfants ?

1- Créer un album des vacances

C’est le grand classique ! Eh oui, celui que l’on remet à plus tard à chaque retour de voyages ! Il est tant de s’y mettre sérieusement ! Pourquoi ne pas profiter des soirées qui se rafraichissent pour s’y atteler, bien au chaud, en famille? Il n’y pas que les devoirs dans la vie! En plus de passer un temps de qualité avec vos enfants, c’est également l’occasion de les tenir éloignés des écrans en les occupant avec une activité qu’ils ont plaisir à partager avec vous. Ensemble, vous échangez vos souvenirs et triez ceux qu’ils veulent retenir. Nous sommes surpris de constater que les moments auxquels nous pensons, ne sont pas forcément ceux qui les auront le plus  marqué! Plusieurs sites proposent l’impression d’album photos de qualité, il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets. Les versions en numérique offrent même la possibilité de pouvoir partager l’album avec les grands-parents, marraines, parrains ou ami.e.s proches. Pour les plus courageux, la version pré-numérique reste tout de même d’actualité : impression et collage!

2- Décorer la chambre d’enfants sous le thème du voyage

source : Pinterest Hello Blogzine
Source : Pinterest

Pour ceux qui ont tenté l’aventure loin de chez eux, pourquoi ne pas opérer quelques aménagements dans la chambre de vos petits bouts ? Un doudou koala d’Australie ? Un éléphant en wax du Congo ? Un bus scolaire miniature du Canada ? L’objectif est d’allier le plaisir à l’utile : entretenir la mémoire de l’enfant grâce à un objet qu’il prend plaisir à manipuler. Je suis sûre que vous débordez d’idées ! Cela peut être l’occasion de démarrer une collection qui sera entretenue au fil des voyages. Sans pour autant transformer sa chambre en un cabinet de curiosités, l’idée est plutôt de créer une ambiance joyeuse et propice à stimuler l’imaginaire. Cet espace peut être agrémenté par des photos de famille, des paysages qui vous ont marqué, des cartes postales, une carte du monde ou un élément de la nature (du sable des Seychelles, des graines de baobab du Sénégal…)

L’idée est également de favoriser une culture de reconnaissance pour tous ces bons moments ; dans les mauvais jours, encourager l’enfants à s’y replonger, l’aide à réaliser que la vie est une alternance de bons et mauvais moments à passer.

3- Ecrire des lettres de correspondances

 Ce n’est pas parce que les vacances sont terminées que les amitiés de vacances doivent être oubliées ! Avec ces ami.e.s rencontré.e.s au bout du monde, ou en bas de chez soi, ou même à l’occasion d’une activité, nous les encourageons à garder le contact. Non pas par email ou par les réseaux sociaux, mais par des correspondances ! Ecrire des lettres ce n’est pas si ringard que cela si on y met du plaisir : le choix d’un beau papier, un timbre original… Ceci lui permet de partager son quotidien et sa culture tout en découvrant celle de l’autre à travers ses écrits. Découvrir par exemple comment cet.te ami.e rencontré.e aux Etats-Unis célèbre Thanksgiving ou cet.te autre ami.e rencontré.e au Maroc célèbre l’Aïd, favorise la tolérance et  enrichit la culture de l’enfant sur les  modes de vie des autres familles du monde. Pour les plus petits qui ne savent pas encore manier l’art de la plume, des dessins, des collages sont également des moyens très efficaces pour permettre à l’enfant d’illustrer ce qu’il ressent et ce qu’il a envie de partager.

Le plus chic, c’est que les lettres se conservent et se bonifient avec le temps ! En plus d’étoffer le vocabulaire et quelques fois de découvrir une autre langue, ce mode de communication permet à l’enfant de garder son regard ouvert sur l’extérieur tout en favorisant la confiance en soi. Parler de ce que l’on vit est un exercice d’introspection qui contribue à la construction de l’identité de sa personne.

Entretenir des amitiés au bout du monde, encourage à sortir la tête de son quotidien, de son entre soi, pour s’ouvrir à l’autre. Ces correspondances bien entretenues sont souvent le point départ de belles amitiés qui se perpétuent au fil des générations …

4- Agrémenter les menus avec des recettes du monde

Voyager, c’est découvrir d’autres façons de vivre, et cela passe beaucoup par la gastronomie. De retour dans notre quotidien, pourquoi ne pas rajouter à nos plats quelques épices et voir même tester de nouvelles recettes ? Vos enfants ont aimé ce tajine savouré à Casablanca ? Les tapas barcelonaise ou les accras dégustés sur cette plage à Marie Galante ?

Et si vous les faisiez voyager avec leurs assiettes ? Cela vous épargnera les classiques « Encore des pâtes ! Je n’aime pas les légumes ! ». En plus de cela, vous pourrez les impliquer le plus possible et improviser un cours d’histoire et de géographie en leur expliquant l’origine des recettes. Nourrir leur curiosité et donner du sens à ce qu’ils ont dans leur assiette : la recette idéale pour des retrouvailles festives autour de la table.

5- Réunir la famille ou des ami.e.s pour raconter ses vacances

A la question « qu’est ce que vous avez fait pendant les vacances ? », si on prenait vraiment le temps d’y répondre ? Pas seulement dans la file d’attente du super marché, ou devant le portail de l’école ou encore au téléphone pendant que d’une autre main on prépare le diner tout en supervisant les devoirs du regard. Et non ! tout le monde n’a pas eu le privilège d’admirer vos magnifiques clichés sur instagram parce que tout simplement tout le monde n’est pas sur instagram (oui je vous assure) Pourquoi se priver du plaisir de recevoir des ami.e.s ou de la famille pour partager vraiment ? Ne vous privez pas du plaisir de voir comment vos enfants partagent leurs souvenirs à leurs cousin.e.s, ami.e.s ! Même les tout-petits sont concernés ; ils adorent être le centre de l’attention ! Se mettre à leur hauteur, vous fait réaliser réellement ce qu’il fallait retenir de ces vacances. L’essentiel étant à leur petite portée !

Nous terminons cet article par une citation de Maria Montessori : « Les choses que les enfants voient ne vont pas seulement dans leur mémoire ; elles forment une partie de leur âme. »

A vous de jouer pour nourrir leur âme de beaux souvenirs qu’ils garderont toute leur vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*