Lorsque la Fondation Louis Vuitton décide de consacrer une exposition à l’œuvre de l’un des artistes les plus importants de la seconde moitié du XXème siècle, Jean-Michel Basquiat, le jeune public a droit lui aussi à cette rencontre inédite entre le public et l’artiste. C’est ainsi que des ateliers spécialement conçus pour nos petits aventuriers les entrainent dans un voyage exceptionnel, dont chacune des escales, nous révèle la vie pleine d’aventures de Jean-Michel.

Nous avons eu le privilège de participer au premier parcours de l’exposition et c’est avec grand plaisir que nous vous partageons notre expérience sur les pas de Basquiat, l’enfant radieux.

Le groupe de petits explorateurs et leurs parents sont accueillis par une médiatrice qui endosse le rôle du griot pour l’occasion : « le griot est un conteur, un poète, un musicien itinérant, chargé de transmettre les récits familiaux et les traditions communautaires dans certaines parties de l’Afrique. » tient-elle à préciser. Les présentations ainsi faites, la médiatrice conduit les enfants devant l’œuvre « Grillot », première étape du parcours qu’ils rejoignent en empruntant un circuit privilégié, évitant ainsi les longues files de visiteurs qui se pressent pour découvrir l’exposition.

Cyan Magenta Yellow Black

C’est dans cette bulle, constituée en aparté des nombreux autres visiteurs, que se poursuit le parcours, rythmé par des jeux de mains, comptines et petits chants. Les enfants sont ainsi éveillés à l’art de façon ludique et éducative.

Notre attention a été particulièrement retenue par la richesse et la diversité des échanges, preuve que les enfants ont réussi à entrer dans l’univers de l’artiste !

Permettre à son enfant de participer à un tel parcours, c’est lui offrir des clés de lecture pour apprécier le travail de l’artiste avec son regard neuf tout en développant son sens critique, fort de ses propres observations.

Pour les « grands », le privilège de visiter cette exposition tient également  du fait qu’elle réunit des œuvres de collectionneurs privés des quatre coins du Monde, jamais encore présentées au grand public.

Une occasion unique de découvrir plus de 120 tableaux répartis sur quatre niveaux, au sein des huit espaces du bâtiment conçu par Frank Gehry.

Chez onceuponatime.baby nous sommes à l’affût de tous les bons plans qui favorisent l’ouverture du regard des enfants sur les autres cultures du Monde. Jean-Michel Basquiat est bel et bien un enfant du Monde, fruit de l’amour entre son papa Haïtien et sa maman Portoricaine. Nous sommes particulièrement sensibles au fait qu’il ait été initié à l’art grâce aux musées qu’il fréquentait régulièrement avec sa #mamandumonde.

De ces moments en famille, ont émergé le jeune adolescent de 15 ans qui va définitivement marquer l’histoire de l’art. Cet enfant du Monde va apporter un souffle nouveau en devenant le premier peintre noir à atteindre le statut de véritable icône de l’art moderne.

Notre démarche qui est de proposer des activités aux familles en tournant leur regard vers le Monde, trouve dans cette initiative de la Fondation Louis Vuitton une parfaite cohérence.

Ainsi, nous avons pu relever 5 belles leçons de vies distillées tout au long du parcours ; lesquelles, nous l’espérons, feront émerger en vous le désir de découvrir cette exposition avec vos enfants.

5 belles leçons de vie à découvrir au fil du parcours

  • Le courage de croire en ses rêves : L’histoire commence par le rêve de Jean-Michel, qui était de devenir le Roi des peintres… Ce rêve naît du constat douloureux qu’il fait de l’absence de figures noires dans les salles et sur les murs des musées qu’il fréquente régulièrement avec sa mère. La réflexion de l’enfant est amenée ici, à l’exemple de Jean-Michel Basquiat, vers l’envie d’apporter sa contribution dans le Monde à travers son talent.
  • Derrière chaque difficulté il y a une occasion de progresser : L’accident subi par Jean-Michel est évoqué sous une forme contée. Les enfants découvrent quel impact cet événement a eu sur la créativité de l’artiste…L’enjeu ici étant de les amener à réfléchir sur les nombreuses opportunités qui peuvent surgir des difficultés rencontrées sur la route de ses rêves, et en quoi celles-ci peuvent être source de croissance.
  • Le travail permet de faire fructifier son talent : Jean-Michel travaillait tout le temps, par tous les temps… Cette rhétorique est répétée tout au long du parcours. Jean-Michel Basquiat était également connu pour sa formidable culture, ce qui lui a permis d’avoir une telle prégnance dans le futur en s’appuyant sur une vraie connaissance de l’art du passé. L’enfant saisit, à travers l’artiste, l’importance de ne pas se contenter de son talent mais de le faire évoluer par son assiduité.
  • L’importance du travail en équipe : L’amitié entre Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol est abordée à travers une comptine autour d’une de leurs œuvres communes. Celle-ci est l’expression de la complémentarité des artistes dont la réunion des talents a permis de marquer le Monde d’une œuvre intemporelle. L’enfant voit de façon concrète un tableau issu d’un travail collaboratif, comme il sera amené à en réaliser tout au long de sa scolarité.
  • L’ouverture sur le Monde : Ses doubles racines haïtiennes et portoricaines, ont très certainement prédisposé Jean-Michel à une soif de découvrir le Monde. Il absorbe tout, tel un buvard, mixant l’apprentissage de la rue à un répertoire d’images, de héros et de symboles issus des cultures les plus diverses. L’enfant voit ainsi comment l’artiste, au gré de ses nombreux voyages a su nourrir son art pour laisser une empreinte sur le Monde au-delà des différences culturelles.

Vous l’aurez compris, nous sommes totalement conquis par ce parcours qui nous a littéralement emportés dans l’univers de Jean-Michel Basquiat. L’artiste dont la trajectoire brève mais intense a livré une œuvre fortement marquée par l’enfance.

Total
11
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*