L’ Art thérapie au secours des enfants en difficultés

« Il a des terreurs nocturnes, elle ne veut plus aller à l’école, il n’arrête pas bouger, elle ne s’intéresse à rien, il est colérique … », la vie de famille n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Les réactions jugées quelques fois trop excessives de nos enfants sont souvent le reflet apparent de bobos qu’ils ne savent pas toujours nommer.

Face au sentiment d’impuissance partagé par tant de familles démunies devant leur incapacité à décrypter les comportements de leurs enfants, il y a des professionnels qui ont fait le choix de voir le monde à travers leurs yeux. Mieux les comprendre pour mieux les accompagner, ils sont une aide considérable pour permettre aux parents de profiter de ces années précieuses de l’enfance qui filent à une allure considérable.

Notre démarche d’ouvrir le regard des enfants aux merveilles du Monde ne peut se faire sans tenir compte des difficultés qui peuvent les empêcher de vivre pleinement leur enfance. Derrière les fabuleux clichés que l’on peut voir défiler sur les réseaux de familles rayonnantes de perfection, se cachent souvent de terribles épreuves.

Pour nous, toutes les familles se valent et c’est pour tenter d’apporter des réponses à certaines situations que nous partons à la rencontre de professionnels de l’enfance qui accompagnent les familles en difficultés.

Notre curiosité mêlée à notre engagement pour une enfance heureuse, nous a conduit à la rencontre de Judit Leverve, psychologue clinicienne art thérapeute.

D’entrée de jeu, elle nous définit l’art thérapie comme une médiation thérapeutique à travers laquelle le sujet s’exprime, se découvre et se libère en créant grâce aux arts plastiques.

Une maman du monde qui soigne avec des dessins.

Décrypter les émotions des enfants relève d’une véritable performance artistique ! C’est peut-être pour cela que Judit Leverve les comprend si bien ; artiste-peintre, elle utilise l’art pour exprimer ses émotions : « je dessine souvent mes rêves, mes souvenirs d’enfance également ».

Dans son cabinet, elle accompagne particulièrement les femmes enceintes et les enfants en difficultés. « J’accueille les enfants lorsqu’ils sont en âge de pouvoir s’exprimer car le but de la thérapie est de les aider à verbaliser, à mettre des mots sur leurs maux »

A travers la création artistique, Judit Leverve arrive à analyser les émotions enfouies. « J’ai choisi de soigner par l’art parce que face à un problème on n’a pas toujours les moyens d’expression par les mots, à travers l’œuvre d’art de l’enfant, je comprends plus vite que par les paroles. »

La séance se passe en deux temps : la création dans un premier temps et la médiation artistique dans un second temps.

  • La création : pendant que l’enfant dessine, elle observe chaque détail : le choix des couleurs, le choix des matériaux, le sujet, les émotions exprimées par l’enfant. L’œuvre est disséquée dans toute son intégralité.                                                                                      La finition a également son importance, mais le chemin de la conception l’est encore plus. Quelques fois pendant l’activité artistique, elle peut lire l’inquiétude, la joie … Les émotions font surface, la glace est brisée, elle peut aborder la deuxième phase dans un climat de confiance.
  • La médiation artistique : Une fois l’œuvre terminée, elle discute avec l’enfant, elle donne également son point de vue. Ensemble, ils arrivent à un autre chemin d’interprétation.

« Après une séance, l’enfant se sent mieux parce qu’il commence à comprendre ce qui se passe en lui. Il est soulagé d’avoir réussi à verbaliser ce qui était enfoui. Dans certains cas, comme celui des enfants autistes, le fait même d’arriver à se concentrer pendant un moment sur une même tâche est une grande avancée. »

Le succès de l’art thérapie dépend beaucoup de l’implication des parents. En choisissant la thérapie face à un comportement de leur enfant, ils doivent être ouverts à la perspective que quelques fois, le problème ne vient pas de l’enfant mais puise son origine de la relation avec ses parents.

Il est donc important pour les parents qui optent pour cette thérapie, de savoir se remettre en question pour accompagner l’enfant sur la voie de la guérison. « Sans se culpabiliser, il est essentiel d’avoir un miroir vis-vis de soi même en tant que parent ». Nous confie t-elle.

Nous l’avons dit plus haut, Judit Leverve est une maman du monde, sa famille est un joli bouquet de trois cultures. Italo-Hongroise de naissance, elle est devenue française par Amour en rencontrant son mari. « J’ai vécu dans tellement de pays différents. C’est ce qui m’a aidé à réaliser qu’en soi il n’y a pas vraiment de différences. Je pense que l’unique chose qui nous différencie c’est notre psychologie ». Comprendre les particularités des uns et des autres sans les juger est l’une des clés du succès de son approche.

L’art favorise la confiance en soi et une meilleure ouverture à l’autre

Dans notre malle aux trésors d’activités culturelles proposées aux familles, nous avons un penchant particulier pour les pratiques ou ateliers artistiques. Celles-ci favorisent l’ouverture à l’autre, du voisin le plus proche ; ou plus loin, à celui qui est au bout du monde.

 C’est dans ce sens que Judit Leverve encourage vivement les parents à exposer leurs enfants, dès le bas âge, aux différentes formes d’expression artistique.

« Le contact avec l’art en soi-même est une grande richesse pour l’enfant, un enfant qui vit loin de l’art et de la nature, aura l’esprit beaucoup moins riche. »

L’art donne un autre point de vue aux enfants par rapport à la réalité : quand on regarde avec les yeux artistiques, on voit les choses différemment. La confiance en soi de l’enfant s’affirme quand il réalise qu’il est capable de créer.

« Dès qu’un patient arrive à créer quelque chose, il est satisfait de son travail. La conscience de son savoir-faire a un grand pouvoir psychologique. »

Luiza G.

 

Total
34
Shares

2 commentaires

  1. Magnifique article et surtout j’adhère totalement à cette vision que l’enfant peut plus facilement s’ouvrir au monde à travers une activité artistique afin de s’exprimer plus librement sans craindre le jugement d’autrui.

  2. Merci chère Meiji, n’hésitez pas à nous partager les sujets que vous souhaitez voir abordés sur ce blog! Cette plateforme est la votre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*